Michaël Ertzscheid

Michaël Ertzscheid

Michaël Ertzscheid, pianiste

Né à Toulouse en 1979, Michaël Ertzscheid commence le piano à 8 ans. Entre 16 et 26 ans, il fait ses classes dans différents conservatoires (CRR de Toulouse, CRR de Paris, CRR de Boulogne, CNSM de Paris). Curieux et insatiable, il profitera de ces 10 ans pour acquérir la formation de musicien la plus riche possible, rencontrer des pédagogues de premier plan (M.P. Siruguet, H. Cartier Bresson, T. Escaich, A. Louvier, P.L. Aimard…) et récolter des premiers prix en piano, analyse, musique de chambre, harmonie, contrepoint, fugue, improvisation… En parallèle, il suit de nombreuses master classes et bénéficie des conseils de grands musiciens (Arie Vardi, Leon Fleisher, Jean François Heisser, Hatto Beyerle, Maria Kliegel). Il est lauréat du concours de l’EMCY (European Music Competition for Youth), du concours Yamaha, et boursier SACEM.

Sa passion de toujours pour le déchiffrage, l’accompagnement et le répertoire symphonique lui permet d’obtenir un premier prix dans la classe exigeante de Jean Koerner au CNSM de Paris. Cette rencontre marquante l’amène à travailler sous la direction de Pierre Boulez, Kasuchi Ono, John Axelrod, Christoph Eschenbach, Peter Eotvos, ou François Xavier Roth, et à accompagner des concours internationaux et des master classes.

Invité régulier de plusieurs festivals, il multiplie les expériences en tant que chambriste, soliste et improvisateur, en France et à l’étranger (Etats-Unis, Angleterre, Autriche, Italie, Roumanie, Colombie, Suisse, Belgique, Japon…), et se produit dans des salles prestigieuses (Théâtre du Châtelet, Corum de Montpellier, Royal Opera House, Salle Pleyel, Théâtre Mogador, Cité de la Musique, Tokyo Opera City Concert Hall, Unesco, Salle Cortot, Cirque d’hiver, Institut du monde arabe, Musée d’art et d’histoire du judaïsme, Café de la danse…).

Féru de musique de chambre, il a la joie de partager la scène avec des musiciens talentueux de toutes les générations (Noël Lee, le quatuor Voce, R. Capuçon, F. Millischer, J. Dieudegard, X. Gagnepain, A.L Gastaldi, C. Poiget, M. Michalakakos…). Il joue régulièrement en piano à 4 mains avec Florestan Boutin (Duo Reynaldo), et au sein du trio Voltaire. Il sort en 2016 un CD « Hikari » enregistré avec le saxophoniste Jérôme Laran.

Il défend la musique contemporaine, crée des pièces dans le cadre d’Opus Neuf, passe commande à de jeunes compositeurs, et continue à collecter des partitions et à défricher l’immense répertoire pianistique à la recherche de trésors méconnus.

Parallèlement à sa formation classique, sa route musicale croise celle de personnalités originales comme Bartabas, Damon Albarn, Élise Caron ; il collabore avec les compagnies de Pina Bausch et de Merce Cunningham, accompagne des films muets, participe à la tournée internationale du cinquantenaire de West Side Story, se produit au sein de l’orchestre Les siècles et des Frivolités parisiennes…

Musicien passionné de pédagogie, le partage est au coeur de son activité. Titulaire du C.A à l’issue de la classe de pédagogie du CNSMDP, il a enseigné l’accompagnement au CNSM et l’analyse au CRR de Paris. Il est actuellement professeur de piano au PSPBB et au CRR de Boulogne-Billancourt, et accueille régulièrement des étudiants en tutorat dans sa classe.

De plus, il intervient comme médiateur et comme conférencier à la Philharmonie de Paris, à l’Opéra Bastille et à la Sorbonne, donne des master-classes et des conférences (Piano et improvisation à Grenade, Synesthésie et musique à Paris, Symbolique des tonalités pour le Haydn Project à Eisenstadt…), et vient de publier un article sur l’improvisation musicale (Formation musicale, Formation du musicien).

Concerts avec Michaël Ertzscheid cette année aux Nuits d’été :

Béla Bartόk